Ils témoignent

Assistant de direction, un bac+2 aussi au masculin

Personnellement, je suis très fier de faire ce métier. Je m'efforce d'être au moins aussi performant que mes collègues féminines.


Bryan EL MARDI fait partie des 3 hommes qui ont rejoint la formation d’assistant(e) de direction en janvier dernier. Il revient pour nous sur ce premier semestre et sur ses missions au sein d’EMPRUNTIS, agence de crédit immobilier qui l’a accueilli en contrat de professionnalisation.

Peux-tu nous expliquer ton parcours ?

Après avoir obtenu un baccalauréat en gestion, j’ai souhaité découvrir de nouvelles cultures et de nouveaux modes de vie en partant en Australie et en Nouvelle Zélande. J’y suis resté un an, l’occasion pour moi de progresser en anglais et de revenir plus motivé que jamais !

J’ai connu EIMParis sur Internet, alors que je cherchais une école qui acceptait les étudiants de niveau BAC, ce qui est mon cas. Une fois contacté, on m’a aussitôt proposé un rendez-vous pour un entretien pendant lequel j’ai pu exposer mon parcours scolaire et professionnel, mon projet, ainsi que mes motivations.

Peux-tu nous expliquer ta recherche d’entreprise ?

Les recrutements en alternance sont aussi difficiles à obtenir que des postes en CDI !

Ma recherche d’entreprise a duré 2 mois. C’est court et en même temps cela m’a paru une éternité ! J’ai reçu une aide précieuse d’Elodie, chargée de relation entreprise de EIMParis. De mon côté, j’ai envoyé plus d’une dizaine de candidatures par jour. J’ai obtenu plusieurs entretiens par moi-même mais malheureusement ils n’ont pas abouti pour plusieurs raisons : manque de budget, réorganisation interne, demande de compétences spécifiques…

C’est EIMParis qui m’a parlé du poste à pourvoir au sein d’EMPRUNTIS. L’entretien s’est bien passé et j’ai le plaisir d’être aujourd’hui dans cette entreprise en alternance.

Peux-tu nous parler de tes missions ?

Pas une seule de mes journées ne se ressemble mais je vais essayer d’être synthétique !

Je gère la préparation des dossiers pour l’ouverture de franchises (édition de contrats, préparation des conventions, suivi de la bonne réception des pièces administratives, veille sur la conformité des inscriptions, rédaction de compte rendu…).

Je m’occupe également des supports pour la formation en réseau en créant des documents pour les animateurs.

Au quotidien, que cela soit dans la cadre de l’accueil téléphonique, des échanges par mail ou de rendez-vous, je suis en contact avec des interlocuteurs exigeants (banquiers, préfectures…). En bref, c’est passionnant !

A ton avis, le fait d’être un homme est-il un frein ou au contraire une chance pour exercer le métier d’assistant de direction ?

C’est un fait : 80% des assistants sont des femmes et cela se vérifie en formation !

Cela ne me dérange pas du tout et je le vis très bien. Je m’efforce d’être au moins aussi performant que mes collègues féminines. Les hommes et les femmes sont différents dans le travail mais il ne faut pas faire de généralités. A chacun son caractère et ses qualités. Personnellement, je suis très fier de faire ce métier, peu m’importe qu’il soit très féminin. D’ailleurs, à l’étranger, les hommes sont mieux représentés à cette fonction ! Selon moi, plus d’hommes devraient choisir le métier d’assistant dans les prochaines années.

Quels sont tes projets pour l’année prochaine ?

J’espère continuer au sein d’EMPRUNTIS mais sur une fonction RH, toujours en alternance. La licence « Responsable Ressources humaines et Paie » de EIMParis répond parfaitement à mon projet professionnel alors je vais mettre toutes les chances de mon côté pour satisfaire mes managers !

A long terme, j’aimerais repartir à l’étranger pour garder cette ouverture d’esprit et ne pas perdre mon niveau d’anglais.

Découvrez la formation d'Assistant de direction

Porte de Versailles

6-8 rue firmin Gillot 75015 Paris

Besoin d'aide ?

Nous avons toutes les réponses à vos questions.

Contactez-nous

La communauté EIMP