Job d’été pour payer ses études

Il faut bien payer ses études surtout si vous n’avez pas choisi une filière publique ou que vous ayez une bourse.


Payer ses études, c’est un mal nécessaire, sauf si vous intégrez un cursus en alternance (c’est le cas de 3 années sur 4 chez EIMParis) Lors de vos recherches ciblez les entreprises qui connaissent une hausse d’activité pendant l’été : tourisme, hôtellerie, restauration, clubs de vacances – Mais aussi les autres activités où la main d’œuvre se fait rare avec les vacances : supermarchés, enseignes de distribution (fringues et autre), agriculture ou encore soutien scolaire, telemarketing. Pour travailler dans des centres d’animations pour les jeunes, vous aurez besoin du BAFA.

Demandez un contrat de travail

Le job d’été est soumis au même droit du travail qu’un autre emploi. Le job d’été correspond à un contrat à durée déterminée (CDD), avec les périodes d’essai, la signature d’un contrat, cotisation retraite, etc… En revanche, contrairement à un CDD classique, le contrat saisonnier n’implique pas une prime de précarité. Le contrat doit mentionner vos informations personnelles (nom, numéro de sécurité sociale…), celles de l’employeur et les conditions de travail (durée du contrat, taux horaire, volume d’heures hebdomadaire ou mensuel, tâches à accomplir, rémunération brute, convention collective en vigueur…). A la fin du contrat, l’employeur doit impérativement remettre au salarié une attestation de travail pour Pôle emploi, un certificat de travail et un reçu pour solde de tout compte.

Le choix entre un stage et un job

Avec un stage vous gagnerez peut être moins d’argent mais vous aurez plus de responsabilités et une connaissance accrue d’un futur métier que vous souhaitez viser à la fin de vos études. Tout dépend comment vous souhaitez remplir votre CV et de combien de sous vous avez besoin… Dans le cadre d’un stage, la législation est totalement différente. Vous ne signez pas un contrat de travail et vous ne touchez pas un salaire, mais une indemnité (minimum 1/3 du SMIC soit 400 euros net / mois).

C’est peut-être un peu tard, maintenant!

Il vaut mieux chercher, six mois avant l’été pour les grandes entreprises et les administrations. Quelques semaines avant l’été pour les petites entreprises, restaurants, boutiques ou encore les agences d’intérim. Entre Mars et Avril beaucoup de forums régionaux sont organisés pour regrouper les employeurs en recherche de jeunes pour l’été (par exemple par le CROUS).

Où et comment chercher?

Voici quelques adresses :